Resto, une seule consigne : BarePack

Voir toutes les marques
Resto, une seule consigne : BarePack

Apple App StoreApple App Store

Qui ne s'est jamais senti coupable en finissant un chinois à emporter, face aux nombres de déchets à jeter 🙈 ?

Et il faut dire que quand on prend un peu de recul sur l'impact des emballages jetables de la restauration à emporter, il y a de quoi avoir le vertige : en 2020, la livraison de plats à domicile a représenté plus de 600 millions d'emballages jetables, pour la très grande majorité difficile à recycler.

Face à ce constat, on peut soit apprendre à cuisiner, soit se mettre à la consigne. Et c'est bien cette deuxième option que nous allons explorer aujourd'hui avec barePack.

Rencontre avec Nicolas Piffeteau, son fondateur.

Comment as-tu eu l'idée de barePack ?

Ce n'est pas forcément la chose la plus sexy qui soit, mais je suis passionné par la réduction des déchets et la lutte contre le gaspillage alimentaire !

BarePack, c'est l'évidence quand tu vois l'impact de la production de déchet sur l'environnement et la biodiversité. Et puis autour de moi, il y avait de plus en plus de gens qui arrêtaient de commander sur les plateformes de livraison à cause des trop nombreux emballages jetables ou qui finissaient par avoir la panoplie complète : vélo, veja, gourde ET le tupperware dans son sac "Au cas où".

Du coup on a créé barePack, une solution de contenants réutilisables et consignés pour la restauration. Ça fonctionne sur la vente à emporter (pour ne pas avoir à trimballer son tup dans son sac) mais aussi sur la livraison. Vous pouvez d'ailleurs cocher l'option barePack zéro-déchet sur Deliveroo, vous faire livrer dans des contenants réutilisables, que vous pourrez ensuite rapporter dans n'importe quel restaurant du réseau barePack (150 à Paris et proche couronne, 300 en tout)

consigne réutilisable barepack.png

Fais-nous peur : aujourd'hui, combien d'emballages à usage unique sont utilisés chaque jour dans la restauration ?

En 2020, la livraison de plats à domicile, c’était 600 millions d'emballages jetables, pour la très grande majorité difficile à recycler. Parce que les emballages en carton ont une pellicule plastique pour les étanchéifier et parce que les emballages compostables... ne sont que très rarement compostés (ils ont besoin d'être compostés en situation industrielle).

Plus que les emballages en plastique, c'est le fléau de l'usage unique qu'il faut combattre. Selon notre étude, un contenant réutilisable, c’est 90% moins d'émissions GES qu'un emballage jetable en moyenne.

consigne restaurateur barepack.png

C'est quoi la recette pour remettre au goût du jour une pratique désuète ?

Historiquement la consigne avec une caution est très efficace dans certains contextes, mais n'est plus adaptée aux nouveaux usages tels que la livraison de plats à domicile. Alors on a ajouté du digital pour tracker les contenants et être sûr qu'ils soient réutilisés un maximum de fois et jusqu'à 300 utilisations pour nos contenants.

Qu'est-ce qui freine encore l'essor de la consigne ?

C'est effrayant de lire les rapports et les alertes successives des scientifiques sur le climat et la biodiversité et de voir que les pratiques n'évoluent pas tant que ça. On devrait avoir des lois beaucoup plus strictes sur la réduction des déchets pour créer de force des infrastructures et des usages autour du réemploi.

Et le parallèle avec la gestion de la Covid est très parlant : aujourd'hui le port du masque est ancré dans nos vies alors qu'il était impensable il y a deux ans.

Évidemment, les gens engagés et prêts à faire des efforts peuvent déjà opter pour un mode de vie zéro-déchet, mais ce n'est pas encore suffisamment simple d'utilisation, notamment au niveau du retour des contenants, pour que ça devienne un réflex pour tous.

Avec le code promo WENOSE, bénéficie de 3 mois d'abonnement gratuits sur barePack

barepack deliveroo consigne.png

Comment on peut t'aider aujourd'hui ?

On peut m'aider à mettre en place des solutions de réduction des déchets dans les entreprises. Il faut savoir qu'un.e salarié.e produit en moyenne 120 à 140kg de déchet par an au bureau selon l'association Zero Waste France. En leur permettant de manger zéro-déchet le midi (et le soir chez eux!), on vide les poubelles des bureaux et on engage tous les employées dans la réduction des déchets !

" C'est effrayant de lire les rapports et les alertes successives des scientifiques sur le climat et la biodiversité et de voir que les pratiques n'évoluent pas tant que ça"

S'il n'y avait qu'une consigne à respecter dans la vie...

Il est très important de penser à l'impact de nos actions et notamment de tous les emballages que l'on utilise. Par exemple tous les plastiques produits depuis l'invention du plastique sont :

  • soit brûlés (not cool),
  • soit enfouis en train de se fragmenter en micro-plastiques et de polluer les nappes phréatiques (not cool non plus)
  • ou dans l'océan avec les petits poissons (not cool pour les petits poissons).

Le plastique met des centaines d'années à se dégrader, si ça vous amuse pensez au nombre de dentifrices que vous avez utilisés depuis votre enfance et pensez qu'ils sont toujours là quelque part...

Et pour finir, un podcast ou un livre à recommander ?

Un podcast d'aventure : Les Baladeurs, notamment l'incroyable épisode de Jérémie Villet et de sa recherche du grand loup dans le Yukon "le Pacte du Loup"

Villet le pacte du loup.png

👉 Retrouvez barePack sur Instagram